Les Octets Libres

×

Application métier sur le web versus progiciel : lequel choisir ?

Pourquoi choisir une application métier plutôt qu’un progiciel pour votre métier ?

Tout d’abord, il faut voir ce que, nous, chez Les Octets Libres, nous appelons “application métier” avant de pouvoir étudier les avantages et inconvénients de cette solution numérique pour votre métier, il convient d’être d’accord sur la définition.

Une application métier est donc comme son nom l’indique une application dédiée à un métier. Pourquoi ? Parce que chaque métier peut avoir des particularités et ces particularités sont des cas à part qui sont souvent mal ou pas du tout pris en compte dans des solutions numériques (et non pas digitales) généralistes.

Prenons l’exemple d’un pêcheur professionnel qui détient une flotte de bateaux de pêche. Il pourrait utiliser un progiciel, autrement dit un logiciel professionnel, de gestion d’entreprise classique pour gérer sa petite entreprise et sa flotte de navires. Mais ce logiciel serait-il vraiment adapté à ses besoins et surtout serait-il toujours conforme dans le temps ? La pêche répond à une réglementation à la fois spécifique et stricte. Il est donc primordiale que la solution numérique choisie pour assurer le suivi de l’activité soit conforme à la législation et la réglementation en cours. La pêche de poissons et de coquillages doit répondre à des critères très stricts, notamment concernant la taille et les quantités pêchées. Grâce à un développement sur mesure, ces données seront saisies dans l’application web, les données de pêche de chaque bateau seront ainsi centralisées, avant d’être automatiquement analysées et cumulées avec les données précédentes et celles des autres bateaux. Le suivi permet de se conformer à la règles et des alertes peuvent être émises automatiquement si besoin. Si, à l’avenir, la législation évolue, par exemple, si les quotas sont revus à la baisse, il est simple de mettre à jour l’application métier avec ces nouveaux paramètres qui seront automatiquement mis à jour sur tous les postes, que ce soit sur les ordinateurs, les tablettes ou les smartphones.

Voyons maintenant les avantages d’une application métier versus un progiciel installé en sur sur un poste informatique.

Avantage numéro 1 pour les applications métier : un développement sur-mesure répond à un cahier des charges précis, tout en conservant une possibilité d’évolution simplifiée. Le fait que Les Octets Libres développement sur-mesure permet de répondre aux besoins très particuliers de chaque profession. Ainsi les développeurs informatiques seront en mesure de mettre en place un système de login avec un mode administrateur afin de limiter les accès aux utilisateurs moins formés pour éviter tout risque avec les données de l’entreprise.

Besoin de connaitre le tarif pour votre application métier, on vous fournit un devis : ici.

Avantage numéro 2 pour les applications web : le déploiement ! Et oui avec le web, autrement dit internet, tout va plus vite. Votre application métier est hébergée sur un serveur et tous vos employés et même partenaires peuvent y accéder à partir d’un simple navigateur internet. Plus besoin d’ordinateur puissant pour faire tourner l’application car le poste de travail devient un simple écran d’affichage avec une interface IHM performante. Ce sont les ressources du serveur qui sont importantes pour gérer les calculs et les capacités de ce serveur peuvent-être adaptées en fonction de votre activité.

De cette configuration découle également un autre avantage : l’accès à l’application métier depuis tout poste connecté à internet. Cette caractéristique facilite la mise en place du télétravail et le travail multi-sites, voir le travail en toute mobilité.

Lire aussi : L’importance d’une IHM simple, ergonomique et sécurisée.

Avantage numéro 3 : la sécurité et les backups distants : une application métier vous permet de récupérer et de gérer automatiquement des données. Ces données sont souvent cruciales pour le fonctionnement d’une entreprise. L’avantage d’une application web est que les mises à jour de sécurité sont simples et rapides à déployer et vos données restent hébergées sur des serveurs distants qui peuvent être répliqués si besoin. Vous assurez ainsi la sécurité de vos données et vous les protégez contre des attaques informatiques. Si par malheur, vos données étaient corrompues sur un serveur, il est assez aisé de les remettre en place depuis le serveur de sauvegarde qui est idéalement situé sur un autre datacenter pour limiter les risques liés à des problèmes physiques sur un site (incendie par exemple).

Besoin de plus d’informations pour savoir si une application métier sur le web pourrait être utile à votre activité ?

Exemple d’un projet professionnel : l’exemple d’une société de nettoyage professionnelle : une société de nettoyage professionnelle a des problématiques qui lui sont propres. Les employés doivent par exemple être en mesure de remonter des informations du terrain lorsqu’ils se trouvent sur les sites à nettoyer. Ainsi, il peut être demandé aux techniciens de surface de prendre des photos et de les remonter sur une plateforme internet dédiée ou de saisir des informations quant à des stocks, stocks de produits d’entretien par exemple. Ces informations sont ensuite traitées automatiquement par l’application métier qui va déclencher un ordre de commande pour le renouvellement de matériel d’entretien. Cette solution permet ainsi une saisie simple, un traitement rapide et un suivi régulier des consommables afin d’éviter les ruptures de stocks.

Autre exemple, une application métier dédiée à des éleveurs qui leur permet de centraliser et de suivre les informations concernant son exploitation et de communiquer avec la coopérative. De même en fonction des informations recueillies et des règles préétablies des collectes de lait sont déclenchées automatiquement sans intervention de l’éleveur lorsque cela s’avère nécessaire.

Et vous quelles seraient les fonctionnalités nécessaires pour votre application métier ?

PRESENTEZ VOTRE IDEE

Lire plus de news sur les plateformes web

image d’illustration ci-dessus par Pressfoto sur Freepik